Business as usual

Publié le dans Accueil, Positions Agriculture, Economie et Tourisme, Sessions publiques

Le 25 octobre 2019 en séance publique, la majorité départementale a voté un apport de 4 M€ en compte courant à la SEM Territoires 38, présidée et dirigée par Jean-Pierre Barbier.

Le groupe RC-SE a voté contre cet apport.

« Une courte explication de vote sur ce rapport qui nous propose d’apporter 4 millions à une SEM d’aménagement.

Rappelons que nous nous sommes déjà abstenus sur une délibération du même ordre il y a quelques mois pour porter un lourd projet immobilier à Thonon sur lequel le privé semble s’être désengagé.

Si l’on peut comprendre l’argument de bon gestionnaire pour toute structure d’économie mixte qui recherche l’équilibre financier en soutenant des projets plus lucratifs, pour compenser ceux qui sont moins rentables, nous en contestons pour autant les orientations.

La stratégie retenue consiste en effet à étendre le périmètre géographique d’intervention sur le sillon alpin, le pays genevois, puis l’Est lyonnais, ce qui nous paraît aberrant, puisque qu’il s’agit d’un exemple de plus de concurrence entre territoires. Nous l’avons entendu en commission : les SEM des départements voisins viennent chasser sur les terres iséroises, alors nous devons faire de même… Les collectivités doivent cesser de se livrer à cette course à l’échalote désespérée avec des stratégies uniquement expansionnistes.

De plus, une telle structure, administrée par des élus locaux connaissant les spécificités et besoins de leur territoire, aurait au contraire intérêt à opter pour une stratégie de diversification réelle : essaimer ici localement avec des projets innovants et différents, plutôt que de s’engager ailleurs dans des opérations classiques, puisque la majorité des opérations sur lesquelles cette SEM veut se positionner sont visiblement des opérations d’immobilier d’entreprise.

Pour toutes ces raisons, nous voterons donc contre ce rapport. »