Résultats du 2e tour

Retrouvez tous les résultats du 2e tour sur le site du Ministère de l’Intérieur.

Au total le Rassemblement des Citoyens a remporté 2 cantons
– Grenoble Ouest : Nadia Kirat et Benjamin Trocmé ont été élus avec 57.3% des voix
– Grenoble Est : Véronique Vermorel et Olivier Bertrand ont également remporté le scrutin avec 55.8% des voix

Salima Djidel et Alain Dontaine (Grenoble centre) ont obtenu quant à eux 47.1% des voix.


 

Résultats du 1er tour

Retrouvez les résultats du 1er tour sur le site du Ministère de l’Intérieur.

graph-30A Grenoble, le Rassemblement des Citoyens est au 2e tour dans 3 cantons sur 4, et à la 1re place sur l’ensemble de la ville avec près de 30% des voix de grenoblois.

Rendez-vous dimanche dans les urnes pour confirmer l’élan du premier tour !

Retrouvez nos candidats au second tour :

LES6-2


Résultats du 1er tour : Un nouvel espoir en Isère 

Les électrices et les électeurs isérois ont tranché. A l’issue du premier tour des élections départementales, dans un format inédit, les binômes présents au second tour dimanche prochain sont désormais connus. Nous, candidat-e-s du Rassemblement des Citoyens, tenons en premier lieu à remercier toutes les personnes qui ont voté pour l’alternative citoyenne, sociale et écologique que nous représentions. Ils et elles ont fait confiance à la volonté d’une nouvelle façon de faire de la politique, dépassant les étiquettes, plus proche et à l’écoute des citoyens, avec éthique et transparence. A Grenoble, les binômes du Rassemblement sont arrivés premier au premier tour et seront présents dans 3 cantons sur 4 au deuxième tour, confirmant ainsi l’élan citoyen de l’élection municipale un an auparavant.
.

Partout la crispation et la régression démocratique : l’Isère n’est pas épargnée

Malheureusement, cette élection ne sera pas celle du changement pour l’Isère, mais celui de la crispation et de la régression démocratique. 
Régression démocratique, parce que le premier parti isérois reste celui de l’abstention, avec un électeur sur deux qui ne s’est pas déplacé au premier tour. Ce niveau d’abstention exceptionnel devient malheureusement habituel à chaque élection. Il faut bien regarder la réalité en face : nombre de nos concitoyen-ne-s ne croient plus en l’action politique pour « changer la vie« , et apporter des réponses efficaces aux crises économiques, sociales et environnementales auxquelles nous sommes tous actuellement confrontés. 
Crispation électorale, car d’autres électrices et électeurs pensent trouver une solution dans le vote d’extrême-droite, qui a été l’épouvantail de cette élection. Les partis traditionnels pour tenter de masquer leurs renoncements, ainsi que les médias, ont contribué tout au long de cette campagne à mettre l’extrême-droite au centre de l’élection, en faisant croire que le seul enjeu serait un vote pour ou contre le Front National.
.

A Grenoble, le soutien populaire à l’alternative écologique et solidaire est intact

A Grenoble, le souffle du changement écologique et citoyen n’est pas retombé. Le Rassemblement reste ainsi la première force politique sur Grenoble, et sera présent sur trois des quatres cantons grenoblois. Grenoble peut et doit être le point d’ancrage de cette dynamique qui ne fait que commencer et qui a connu un succès sans précédent partout dans le département. L’appel que nous avons lancé est le point de départ d’un Rassemblement qui a l’ambition de perdurer au-delà de ces élections. Dans l’immédiat, nous nous devons de rester mobilisés jusqu’à dimanche pour installer les trois binômes du Rassemblement dans l’assemblée départementale pour qu’ils puissent y porter votre voix. Nous appelons tous les grenoblois à soutenir dimanche la construction d’une Isère du respect, solidaire et écologique.