IsèreAdom & dépendance : décryptage

Publié le dans Actualités campagne

IsèreAdom c’est quoi ?

Un projet de bouquet de services pour les personnes en perte d’autonomie ou atteintes d’une pathologie chronique invalidante ou en convalescence via une application web et la mise en réseau de l’usager avec un ensemble de professionnel.

Pendant deux ans et jusqu’en 2020, 600 personnes sur quatre territoires (Agglo grenobloise, Bièvre, Porte des Alpes et Vercors) participent à cette expérience.

Public visé : les personnes en perte d’autonomie, en insuffisance cardiaque, oncologie et retraités autonomes sur un volet prévention.

Comment ça marche concrètement ?

  • Un volet public d’IsèreAdom avec un site internet au public depuis le 15/11/2017, un n° vert 0800 38 00 38 et un annuaire des professionnels.
  • Un volet privé, pour les personnes accompagnées avec : par exemple, pour les personnes atteintes d’un cancer, la fourniture d’un équipement avec une balance, un thermomètre, un tensiomètre connectés, et en fonction des besoins un oxymètre, glucomètre ou podomètre connectés (service de télé suivi médical).
  • Le système d’information Santé Rhône-Alpes chargé de construire l’infrastructure numérique permettant aux professionnels d’échanger en toute confidentialité les informations médicales et socio-médicales concernant les personnes suivies.

Il est également possible pour le public ciblé d’avoir accès à un coaching téléphonique (pour un accompagnement motivationnel autour du « bien-être »), avec mise à disposition d’une tablette numérique à domicile avec liaison internet. En plus, en complément, il est aussi prévu des services à domicile d’aide humaine dans le cadre des plans d’aides (PAP ou APA) et/ou plans de soins, des ateliers de prévention, un processus de suivi sentinelle avec désignation d’un référent sentinelle, un appui à l’entrée / sortie d’hôpital.

Qui sont les opérateurs ?

  • Altran, Orange et IMA qui « développe depuis 1981, une expertise dans le domaine des services d’aide à la personne ».
  • La Fondation Paul Bennetot, créée à l’initiative du groupe Matmut et de la Mutualité Française, intègre le projet IsèreADOM et va financer une étude spécifique.

Combien ça coûte au Département ?

  • Projet cofinancé pour un montant total de 8 107 905 € dont 3 631 441 € par le Département. Les autres financeurs sont l’Europe via le FEADER, la Carsat, le CPER, l’AG2R etc.
  • En 2017, a été attribution le marché «  AMO démonstrateur isèreAdom » à Technopole Alpes Santé à domicile (TASDA) pour un montant de 588 375 €.

La suite ?

Une évaluation de l’expérimentation est prévue à l’automne 2020 après les deux années d’essai. Un déploiement plus large est envisagé si l’expérience est concluante. Evidemment sur le papier ce dispositif semble séduisant. En réalité, il pose un ensemble de questions : comment et sur quels critères le dispositif IsèreAdom sera t-il évalué ? Quel sera son efficacité en termes de coût-investissement ?  Comment s’assurer que la téléassistance ne se fasse pas au détriment d’une présence humaine nécessaire ? Quel risque de voir l’accompagnement des personnes en perte d’autonomie laissé à des opérateurs privés dont les intérêts sont très éloignés de la notion de service public ?