Vœu Multimodalité Sud-Isère et abandon définitif de l’A51

Publié le dans Positions-Transports & routes

Ce vœu a été déposé dans les temps pour la séance publique du 20 octobre 2017 mais n’a pas été mis au vote par la majorité.

VOEU

Déposé et présenté par le groupe Rassemblement des Citoyens – Solidarité et Ecologie & le groupe Communistes, gauche unie et solidaire.

EXPOSÉ DES MOTIFS

Constatant :

  • l’impossibilité financière et technique d’un achèvement de l’autoroute A51 entre le col du Fau et Sisteron ;
  • le souhait du Département de l’Isère de porter au contraire un programme ambitieux de sécurisation de la route départementale existante 1075 ;
  • le coût estimé du plan d’aménagement de la RD 1075 à 56 millions d’euros ;
  • l’urgence de l’aménagement de cet axe eu égard à la forte accidentologie (155 accidents entre 2009 et 2016) et la nécessité de recourir au concours financier de l’Etat.

VOEU

Par conséquent, au vu de ces constats, le Département demande :

– la désinscription de l’A51 au Schéma National des Infrastructures de Transport  (SNIT) ;

–  par compensation, l’inscription prioritaire des aménagements de sécurisation de la RD1075 au Contrat de Plan Etat-Région.

Par ailleurs, dans une optique de déplacements multimodaux, le Département de l’Isère désapprouve la fermeture envisagée par la SNCF de la gare de Lus la Croix Haute, qui dégraderait fortement le service. Cela serait un très mauvais message envoyé aux usagers à l’heure où la pérennisation de la ligne Grenoble-Gap est en discussion, pérennisation pour laquelle le Département s’engagera avec volonté dans la limite de ses compétences (solidarité territoriale, tourisme, patrimoine).