Vote du du budget 2015, chapitres « Routes » et « Transports »

Publié le dans Positions, Positions-Transports & routes

Il est proposé une augmentation de 40M€ du budget des routes le faisant passer à 135M€ (+42%). Si nous avons continué à défendre les travaux sur le tunnel de Chambon (15M€, à supposer que l’Etat et les régions participent), nous avons dénoncé le caractère dogmatique de l’investissement restant (27M€). A de tels niveaux d’investissement, il aurait été pertinent de comparer différentes options suivant des critères objectifs : impact économique, environnemental, en matière d’emploi et qualité du service rendu. Nous sommes persuadés qu’en la matière un plan ambitieux de rénovation thermique des bâtiments (départementaux et privés) aurait été bien plus bénéfique qu’une série de travaux routiers, certes utiles pour certains, mais pas tous indispensables.

Le budget en matière de transport est dans la continuité de ceux adoptés les années précédentes. Le financement du SMTC a été mis en place comme indiqué dans le protocole d’accord, que nous avions salué en novembre 2015. La subvention aux cars TransIsère a été ajustée pour compenser la perte associée à la gratuité des transports scolaires. A noter que nous avons également voté par ailleurs un avenant afin d’améliorer la fréquence des lignes express 1 et 2 aux heures de pointes, ainsi qu’aux heures creuses et en période de vacances. Au-delà de cela, a été évoquée la réorganisation à moyen terme du réseau TransIsère s’appuyant sur des lignes structurantes (type express) et d’autres secondaires.
A côté de ces deux postes de dépenses les plus conséquents, on peut noter l’inscription d’une ligne budgétaire pour la construction d’un nouveau pôle d’échanges (lieu encore inconnu), la poursuite d’initiatives pour limiter l’autosolisme…
Nous avons voté pour ce budget (hormis le chapitre « Transport aériens » – Grenoble Aéroport)